Ex-Directeur commercial d’Adecco, N°1 mondial des solutions en Ressources Humaines et aujourd’hui Consultant en développement stratégique auprès d’entreprises de services.

Administrateur délégué de l’association Jour de la Terre.

Jour de la Terre est une Association qui fêtera ses 50 ans en 2020 et qui chaque année, le 22 avril, regroupe près d’un milliard de personnes dans le monde.

Sa mission est d’accompagner personnes et organisations sur la diminution de leur impact environnemental.

Pourquoi je souhaite m’engager auprès de la SPA en qualité d’administrateur ?

La cause environnementale ne peut être dissociée de celle du bien-être animal.

L’impact de la pollution de l’air sur les animaux en zone urbaine reste à défricher. « C’est LE gros sujet de demain, assure Renaud Tissier, professeur de pharmacie-toxicologie. D’abord parce qu’on parle de plus en plus du bien-être animal, mais aussi parce que les animaux peuvent jouer le rôle de sentinelle pour l’homme. »

A titre d’exemple, la docteure vétérinaire Brigitte Enriquez, professeure émérite de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, a ainsi mené une étude sur des chats à Paris en 2016. « On a découvert qu’ils avaient des phtalates dans le sang. C’était une grande surprise, car l’environnement [où ils évoluaient pour l’expérience] était “pauvre”, sans objets plastique alentour. » Elle en a conclu que des phtalates étaient présents dans l’air extérieur. Les chats ont ici servi d’« indicateurs d’exposition » à la pollution.

Jacques Delsaut