L’écrivain Claire Castillon a rédigé une lettre de soutien à Thierry Bedossa et la liste Action SPA.

Thierry,


J’aime avoir de tes nouvelles sans avoir besoin de te téléphoner. Ce matin, c’est tombé comme une dépêche. Alors dépêche-toi de me raconter! D’abord, je t’explique. Hier soir, on s’est dit que dans notre jardin on allait pouvoir mettre plusieurs chiens. Qu’en résumé, on en adopterait bien un ou deux autres. Avec des grandes oreilles en tout cas. Ce matin, je tape « SPA », je jette un oeil aux nouveaux venus, puis je me balade sur internet et je finis par lire que tu es candidat à sa présidence. Alors raconte. Mais d’abord moi. Je veux te dire que je ne vois pas qui, mieux que toi, peut devenir « ça ». Président d’une association, c’est une confiance, c’est un héritage, c’est une dette et un devoir, c’est un honneur. Il est pour toi. Déjà, tu as l’AVA. Donc j’ai confiance, tu sauras faire. Je t’ai accompagné, parfois, dans ton refuge, et quand je croyais passer une journée à me promener, je te regardais passer de chien en chat, soignant ou vérifiant chacun comme si un maître très regardant exigeait de toi le meilleur. Pourtant, après leur maîtres d’abandon, tes orphelins n’ont que toi et les équipes que tu formes. Tu es né avec une bouée à la place des bras, et un sifflet dans le coeur, pour alerter les foules. Tu as avalé un chien, tu cries plus fort qu’un loup. Le chien que tu as dans le coeur, c’est tous les chiens du monde. C’est toi le bon chef de meute.


Je vais éviter de te parler de ta passion, de ton humanité, de t’affubler du mot « bienveillant » un peu trop en forme actuellement, je vais éviter de te parler leadership aussi, j’aurais trop peur de me tromper d’orthographe. Mais puisque tu possèdes tout ça, je me dis que tu es forcément le bon. Pour présider la SPA, il faut une vraie vision des choses, tu l’as. Connaître sa mission, sa portée. Etre bon ambassadeur, ça, je sais que tu le seras, mais ce qui me rassure c’est que j’ai vu grâce à l’AVA et à tes deux cliniques que tu étais aussi bon gestionnaire. Gestionnaire des fonds et aussi des gens. Il te faudra les garder engagés, motivés, en leur transmettant ta passion ou en renforçant la leur. Tu as le sens du travail, infatigable, présent, précis, tu es agile, responsable, engagé, humaniste, dévoué, rêveur, alors tu sauras, j’en suis convaincue, donner du sens au travail de ton équipe et au projet de façon globale. En résumé, ne lâche  pas, t’as du ratier, tu sauveras, tu as du terre-neuve, tu réfléchiras, tu as du malinois, tu aboiras, strident (tu as du petit courant bernois), tu seras fidèle à tes idées, espèce de berger allemand, tu seras gardien de troupeau, chien d’avalanche, chien d’aveugle. Oui, même si tu adores les bâtards, reste un peu labrador pour nous ouvrir les yeux. La souffrance animale n’est pas un mot d’argot. (Par contre va chez le coiffeur, tu ressembles à un bobtail.)

Tu sais, quand je suis venue te consulter la première fois, c’était en 1995. J’aimais déjà mon chien mais je le comprenais mal. C’est mon propre animal  que j’ai compris grâce à toi. Un beau chien blanc, énorme comme un ours, un petit chien tacheté avec d’immenses oreilles. Un chien moyen de partout, mais gentil si possible. J’ai compris l’animal qui fait partie de moi. Les animaux c’est une histoire d’humains. Apprends-nous à vivre ensemble.

Chiens, chats, petits animaux de compagnie, certes, mais tu seras aussi confronté aux questions de la chasse, des cirques, des zoos, des loups, des abattoirs, de la tauromachie, des antispécistes, des vegan, des phoques, des baleines, de la pêche, des oiseaux, des orang- outangs, des espèces en voie de disparition… qui tournent vite à la politique. Je compte sur toi pour rester près des animaux, je sais que tu vas chercher l’information vraie, écouter, ne pas céder aux lobbies et aux menaces, aux caricatures, trouver des solutions raisonnables. Il faut avoir une peau de crocodile et un sens de la diplomatie. Tu es chirurgien, tu es enseignant, en fait tu es toi, et je crois bien que tout ce que tu es, au-delà de te servir, servira la bonne cause.

Je t’embrasse et raconte,

Claire

Crédit photo (Claire Castillon et sa chienne Colline) : JF Paga

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.