Comité sur les questions scientifiques, sociétales et éthiques de la SPA

Parce que la protection animale et l’évolution de nos sociétés posent de nombreuses questions éthiques, la SPA enfin va se doter d’un organisme neutre, indépendant et professionnel : le Comité éthique.

Cette importante réforme prévue par les statuts votés en 2011 a été jusqu’à ce jour refusée par le conseil d’administration qui dirige la SPA depuis 2013.

La liste « Action SPA » mettra en place ce comité dès le premier conseil d’administration qui suivra l’élection du 22 juin 2019

Ce comité réunira régulièrement, sous la présidence de Yolaine de La Bigne, des personnalités aux parcours et aux sensibilités différentes afin de débattre des grandes questions auxquelles se confrontent les associations de protection animale et notamment la SPA.

Indépendant du Conseil d’Administration, ce Comité éthique aura la charge de donner au Conseil d’Administration de la SPA les grandes tendances de ces actions futures.

Membres du Comité éthique

Ces personnalités s’intéressent aux questions éthiques liées aux animaux, chacune à sa façon, et plus particulièrement les animaux gérés pas la SPA, les chiens, les chats et les chevaux.

  • Yolaine de La Bigne (créatrice de l’Université d’été de l’animal et de la Journée mondiales des Intelligences animales)   
  • Florence Gaunet (CNRS, laboratoire de psychologie cognitive)
  • Corinne Pelluchon (philosophe)
  • Cécile Gilbert-Kawano ( coach travaille avec les chevaux, méthode Equaponest)
  • Levy Zohar (comportementalisme chien)
  • Pierre Jouventin (éthologue, ex CNRS, spécialiste du chien)
  • Ludivine Bonnet (Agatéa, Institut de Médiation animale)

Liste établie en mai 2019.

Nous attendons les réponses d’autres personnalités, notamment un ou deux spécialistes du chat.

Exemples de questions dont le Comité aura à débattre :

  • L’adoption : comment améliorer la démarche de l’adoption pour éviter les retours ? Comment mieux connaître l’animal et ses besoins ? Evaluer les propositions de l’adoptant et ses contraintes ? Une adoption doit-elle se faire en plusieurs temps pour donner plus de marge de réflexion à l’adoptant ? Peut-on doter les refuges d’outils (questionnaires, grilles d’évaluation etc) pour les aider ?
  • La contraception : comment l’adapter et la faire évoluer pour respecter au mieux l’intégrité physique et morale de l’animal ? Comment la démocratiser et la rendre facile d’accès pour les personnes ayant peu de moyens ?
  • Les animaleries : dans certains pays, les associations de protection animale contractent des partenariats avec des animaleries, notamment pour y vendre les animaux abandonnés. Quels sont les premiers bilans ? Faut-il que la SPA se lance dans ce type d’opérations ? Comment ? A quel rythme ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.